Boire du champagne est bon pour la mémoire !

 

8072754-homme-de-boire-du-champagne-silhouette

Ce n’est pas nous qui l’affirmons mais le magazine Top Santé, via son site internet.

A lire donc sur le lien suivant :

http://www.topsante.com/sante-au-quotidien/Actus/Insolite-boire-du-champagne-est-bon-pour-la-memoire

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Top 5 de nos endroits préférés

Chers amateurs de bulles,

Voici bientôt deux ans que nous écumons pour vous les lieux idéaux pour déguster une coupe.

Il est grand temps de vous offrir notre tout premier classement :

N°5 – Le Mandarin Oriental avec la note de 13,65/20,hotel-reception-Mandarin-Oriental-Paris-2-hoosta-magazine-300x203

https://blogchampagne.wordpress.com/2011/09/19/le-mandarin-oriental-recoin-chic-un-peu-toc/

 

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le Georges V, tant attendu mais un joli flop

Note : 10,25/20
Champagne : Veuve Clicquot
Prix : de 24 à 33 euros la coupe (note : pas de des demi-bouteilles)

 

imgres

On en a pensé quoi ?

Sur la papeterie, on peut lire « la galerie, une légende parisienne ». Dix fois nous sommes entrés, dix fois nous avons du rebrousser chemin car le bar comme la galerie sont très souvent complets dès 18h. Mais ce soir, enfin, nous allons pouvoir le tester quelques jours après noël.

Si la décoration florale est souvent impressionnante, on peut vous dire que ces affreux sapins en plastique mis de travers nous ont… estomaqués et pas dans le bon sens. Le bar du Georges V nous a donné l’impression d’un bar d’un bel hotel de province à des encablures du Royal Monceau, du Shangri-la ou du Meurice. Des 4 étoiles parisiens font mieux… Quel dommage.

* Champagne : 1,5/3. Demandé frappé, il arrive très frappé. Un bon point donc. Le Veuve Clicquot est connu. Mais la carte est d’une pauvreté sidérante. Pas de demi-bouteille, un brut non millésimé, un millésimé et un rosé au verre, point barre !!!

* Accompagnement : 1,75/3. Des amandes, des olives noires, mais aussi des douceurs (plus original) : des caramels au chocolat et cannelle, des nougats. C’est joliment présenté.

SAMSUNG

* Accueil : 1,5/3. Les chasseurs et le personnel du hall ne font aucun véritable accueil. Au bar, on nous reçoit un peu froidement, nous demandons à changer de place, ce qui provoque une première réaction d’agacement mais qui, ensuite, se déroule avec beaucoup de prévenance et un excellent sens du service (« voulez vous un pouf pour poser votre sac et vous éviter de l’avoir par terre ? »).

* Esthétique : 1,75/3. La grosse claque ! On vous a déjà parlé des sapins mais pas encore des abat-jours de travers et du faux feu de cheminée alors qu’on pourrait se sentir dans un vieux manoir. Le bar nous a semblé vraiment vieillot (beaucoup de boiserie et des grosses tentures). Nous recommandons plutôt la galerie dans laquelle un pianiste joue. Sur chaque table une simple rose blanche.

* Clientèle : 1/3. Essentiellement russe et très âgée. La même clientèle qu’au plazza mais avec un petit côté « provincial » en plus.

* Toilettes : 1,5/3. Du marbre et des dorures. Des serviettes en papier et pas de produits hydratant. Des poubelles pas vidées. On croit rêver. La présence d’une table à langer (c’est la première fois que nous en voyons une dans un grand hotel) a mérité un bonus de 0,5 point.

* Service : 1,75/3. Le personnel s’adapte et exécute chaque demande avec efficacité, prévenance et professionnalisme. Notre garçon, le plus jeune, est moins guindé et plus souriant que les autres.

Candice&Allen

Infos pratiques : 5 étoiles, ayant accédé au statut de Palace (le 9ème français sur 12), adresse : 31 avenue Georges V, 75008 Paris, Tel : +33(0)1.49.52.70.00. http://www.fourseasons.com/paris . Métro Georges V.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le Royal Barrière à Deauville, un havre de paix à la Toussaint

Note : 14,25/20
Champagne : Veuve Clicquot

 

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.48.54

 

On en a pensé quoi ?

Habitués plutôt du Normandy, nous découvrons en cette Toussaint son « petit » frêre et quelle agréable découverte. En effet, après un accueil glacial au Normandy (« Nan, désolé, on est complet » et en gros un comportement qui veut dire « merci de circuler »), nous décidons de pousser plus loin.

Le Royal Barrière est une batisse massive qui ne donne jamais vraiment envie d’entrer. Effet renforcé par le fait que l’entrée se fait uniquement à l’arrière, si on considère que l’avant est face à la plage… Arrivé au bar qui s’appelle « l’étrier », on est frappé par le calme, la déco et la gentillesse du personnel qui contraste en tout point avec le Normandy. Bref on a aimé…

* Champagne : 2/3. Du classique mais du bon et du choix.

* Accompagnement : 2/3. Des jolies et savoureuses mignardises et un plateau supplémentaire offert en cadeau

* Accueil : 1,5/3. L’accueil est chaleureux grâce à un personnel prévenant qui donne le choix de la place et accompagne juste comme il faut.

* Esthétique : 1,75/3. Si de l’extérieur le Royal manque de charme comparé à son grand frère le Normandy, l’intérieur emporte clairement notre préférence. Une belle décoration empire, un côté belle époque bien présent. De l’espace pour préserver l’intimité. Les gigantesques (vu la très belle hauteur sous plafond) tentures classique du style empire ne sont pas omniprésentes et n’oppressent pas comme en d’autres endroits. Elles donnent un coté chaleureux.

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.49.02

* Clientèle : 1,5/3. Evidemment beaucoup de parisien et peut être un peu moins internationale qu’au Normandy, a fortiori à la toussaint.

* Toilettes : 2/3. Une très jolie décoration florale et le reste est conforme au style empire.

* Service : 2,5/3. Discret mais gentil et cherchant clairement à être agréable

Infos pratiques : 5 étoiles, adresse : Boulevard Cornuché BP 74400
14804 Deauville, Tel : +33 (0)2.31.98.66.33

. http://www.lucienbarriere.com/fr/hotel-luxe/Deauville-Royal-Barriere/accueil.html .

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Intercontinental Le Grand, une carte fournie mais un lieu qui ne convainc pas

Note : 10/20
Champagne : Ayala 2005
Prix : de 18 à 60 euros la coupe (et des demi-bouteilles)

 

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.45.09

On en a pensé quoi ?

Notre jugement est très mitigé avec des bons points et des … vraiment moins bons. La carte est riche, les prix accessibles, la verrière est belle et la décoration soignée mais au final cela manque de charme et le service est très, trop, approximatif.

Une adresse intéressante plus pour sa proximité de l’Opéra et  des grands magasins que pour ses qualités. Pour une fin d’après midi ou un moment cosy on préférera sans doute le Scribe, juste en face, qui n’est pas lui non plus exempt de reproches.

* Champagne : 2/3. Malheureusement les coupes n’arrivent pas assez frappées et sont renvoyées. Nous avons choisi l’Ayala 2005. Agréable en cette fin d’après midi : pas trop sec, agréable en bouche. La coupe est à 23 euros

Le choix, vaste alors que beaucoup de grands hotels ne proposent que 3 à 6 choix à la coupe, mérite d’être souligné. Le bar propose une carte du moment. Les prix sont contenus. Voici un aperçu : Nicolas Feuillate Brut Réserve (19 euros), Ruinart R (28), Moet & Chandon Grand Vitage 2002 (26), Veuve Clicot Rosé (25), Bollinger Rosé (27), Moet & Chandon Brut impérial (25), baron de Rotschild (21), Dom Pérignon 2003 (51). En demie bouteilles : Nicolas Feuillate (45), Roederer Brut (60), Billecart Salmon Rosé (70).

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.44.59

* Accompagnement : 1,25/3. Quelques olives et des amandes. On a vu beaucoup mieux.

* Accueil : 0,75/3. Totalement… inexistant. Pas de portier et arrivé au bar, il faut chercher soi-même quelqu’un pour espérer être installé. Aucune chaleur.

* Esthétique : 2/3. Un style empire très typé qui peut déplaire mais que personnellement nous apprécions. Une grande verrière, une impression d’espace, sans doute très agréable l’été dans l’après midi mais qui le soir donne un côté hall. Conséquence : l’ambiance n’est en rien feutrée et les bruits résonnent. L’absence d’accueil a malheureusement renforcé l’impression générale d’être un peu perdu dans ce gigantisme si peu parisien. La décoration est soignée avec un bémol sur les immenses tapis un peu défraichis.

* Clientèle : 1,75/3. Très internationale, ce soir il y a un émir, des allemands et visiblement quelques part une Bar-Mitzvah.

* Toilettes : 1,25/3. Des toilettes sans charme décorées de marbre et dotées de produits hydratants. Mais les serviettes en papier, vraiment, ça ne passe pas !

* Service : 1,5/3. Du personnel gentil mais un service très approximatif. Passer deux fois devant un sous-verre tombé et bien visible sans le ramasser c’est étonnant pour un grand  hôtel.

 

Infos pratiques : un hôtel Intercontinental, 4 étoiles, à deux pas de Haussmann et de l’opéra, adresse 2 rue Scribe, 75009 Paris, Tel : +33(0)1.40.07.32.32. www.intercontinental.com. Métro Opéra.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Shangri-La, décidément impeccable !

Les fêtes de fin d’année sont propices à la dégustation de champagne  ! Et nos envies de bulles légères et raffinées nous mènent, une nouvelle fois vers le Shangri-La. Quelle belle surprise à notre arrivée : la façade de ce superbe hôtel est chaleureusement illuminée et décorée avec goût et l’on regrette amèrement d’avoir laissé l’appareil de photo à la maison !

Sept mois après l’avoir testé (cf, https://blogchampagne.wordpress.com/2011/04/28/shangri-la-a-deux-pas-du-paradis/), nous ne sommes -à nouveau- pas déçus. La carte a quelque peu évolué. Et cette fois, nous optons pour -allez c’est fête aujourd’hui- une bouteille de Deutz Brut Classic  (subtil assemblage de Chardonnay, Pinot Noir, Pinot Meunier) à 100€.

Servie fraîche, elle régale nos papilles. Le champagne est bien équilibré, sans surprise réelle, mais bon ! Très bon même !

Si la carte a changé, les accompagnements restent les mêmes : noix caramélisées et rehaussées de graines de sésame, olives vertes et amandes grillées au curry. Au coin du feu, nous oublions le brouhaha ambiant parisien… Sans effort !

Les notations, elles aussi, resteront à la maison. De toutes façons, l’ensemble frise encore la perfection, alors…

Joyeuses fêtes à tous !

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Le Royal Monceau, l’instant élégant

Nos pas nous mènent cette fois à deux pas de l’Arc de Triomphe, sur la très chic avenue Hoche.

Note : 14,8/20 (mention spéciale tout de même)
Champagne : Duval Leroy extrabrut et Louis Roederer Brut
Prix : de 24 à 26 € la coupe (note : pas de demi-bouteille à la carte, quel dommage)

On en a pensé quoi ?

On entre et on apprécie. Pour qualifier l’esthétique et l’ambiance du lieu ? On répondra comme les anglais c’est « no frills chic ». Comprenez c’est sans chichi, sans froufrou, ce n’est pas abusivement esthétisant. C’est joli et ça ressemble à un bel intérieur qu’on pourrait trouver chez soi. Un mélange de mobiliers et de styles, c’est difficile à réussir et c’est merveilleusement exécuté.

L’ensemble du test étant convaincant, nous intègrons ce bar dans la liste des lieux où on aura toujours plaisir à retourner. C’est simple on a tout aimé sauf l’accompagnement vraiment chiche mais pour le reste c’est un parcours quasi sans faute. On a apprécié les matières, brutes ou raffinées mais toujours douces au touché (les tissus, les bois, le métal brossé). La lumière est parfaite. Le bar est divisé en deux espaces : lounge en bas et bar au sommet de quelques marches.

Le Royal Monceau avait fait l’objet d’une rénovation d’envergure en 2008 (et d’une vente aux enchères exceptionnelle ainsi qu’une soirée très red carpet destinée à lancer la démolition) sous l’égide de Philippe Starck.  Après 1 an de travaux et une centaine de millions d’euros, le lieu a totalement changé. Impossible de reconnaître.

Il faut impérativement qu’on teste aussi le spa dont le tout Paris parle actuellement !

* Champagne : 2,2/3. Nos champagnes sont très frappés. Chacun a préféré le sien et on les recommande tous les deux. Petite surprise (entre amusement et consternation) : « oh vos … verres sont jolis mais ce sont des flutes ? – non, je suis désolé on a eu une affluence ce soir et tout le monde à pris du champagne, nous n’avons plus de flutes propres, ce sont des verres à Porto ». Chacun appréciera. Pour l’appréciation plus technique, à noter des bulles légères et fines et un arrière-goût de poire qui reste subtilement en bouche…

* Accompagnement : 1,3/3. Quelques amandes pimentées et flutes au fromage. On a vu beaucoup mieux.

* Accueil : 2,1/3. Un accueil un peu brouillon dans le hall que la disposition du bar a rendu encore un peu plus chaotique. Mais ensuite on a laissé le charme agir.

* Esthétique : 2,5/3. Une déco chic et moderne, mixant les styles à la perfection. Belle présentation : le bar, ses alcools et cette immense table toute désignée pour venir boire une coupe seul et faire connaissance. On a aimé aussi les bibliothèques en corniche (inatteignables cependant). On a beaucoup apprécié l’ambiance du lieu : presque comme chez soi. Quelques bémols tout de même : l’absence de fleurs et la musique un peu trop forte.

* Clientèle : 2/3. Ce soir une clientèle franco-française discrète et sans chichi. Pull mohair et costume.

* Toilettes : 2,2/3. Des toilettes mixtes car chaque espace dispo de son propre lavabo. On aime le côté mi orange mécanique, mi tween picks. C’est froid, mais c’est beau, alors pour une fois on adore. On a regretté l’absence de petites crèmes pourtant disponible ailleurs.

* Service : 2,5/3. Du personnel charmant, attentionné. Chaque question obtient une réponse détaillée.

Infos pratiques : un hôtel du groupe Raffles (une demi douzaine d’hotels en Asie et Moyen-Orient principalement), adresse 37 avenue Hoche, 75008 Paris, Tel : +33(0)1.42.99.88.00 http://www.leroyalmonceau.com . Métro Ternes ou Charles de Gaulle Etoile.

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Le mandarin oriental, recoin chic un peu toc

Trois ans de travaux, une immobilisation de la rue saint-Honoré… on attendait beaucoup de cet établissement.

Note : 13,65/20
Champagne : Ruinart blanc de blanc et Bollinger brut
Prix : de 22 à 38€ la coupe

Et on en a pensé quoi ?


Le dernier né des grands hotels Parisien est, habilement, situé entre la rue Royale et la rue Castiglione, en plein dans le quartier place Vendôme – St Honoré. Une sacrée concurrence pour le Costes quelques numéros plus loin. Après plusieurs essais infructueux au bar (et on a compris pourquoi quand on a vu la taille de ce bar boudoir !!!), nous voilà enfin installé sur une divine banquette pour explorer une sacrée carte de champagne (malheureusement très peu sont servis au verre et pas de demi-bouteille non plus). Le barman tient son lieu et s’occupe de sa clientèle, tout en régalant les yeux de ses cocktails.

On a finalement un sentiment assez mitigé. Chic et toc, l’atterrissage au bar est difficile car le lieu est petit et assez décevant après avoir traversé la moquette d’entrée litteralement étoilée et le lobby avec ses bouquets de glaieuls et de gigantesques hortensias blancs. Le personnel est globalement aimable, assez chaleureux et très serviable.


A noter : la seule boutique Dsquared Parisienne à ouvert dans le bâtiment de l’hôtel. Le restaurant le plus prestigieux du Mandarin Oriental est le sur-mesure de Thierry Marx (menu dégustation à partir de 145€). Le restaurant le Camélia également tenu par Thierry Marx n’a pas semblé trouver sa clientèle ce samedi soir.



*Champagne : 2,5/3
. Amplement mérité ! Les coupes sont sorties directement frappées du réfrigérateur et les bouteilles sont très fraiches. Après une petite déception de ne pouvoir découvrir le champagne (Inflorescence Cédric Bouchard, noir de noir, 22€) non disponible sur la carte, on a choisi la sécurité : un bollinger brut (22€) et un Ruinart blanc de blanc (29€).

*Accompagnement : 1,25/3.
Un peu décevant… Des olives vertes et noires. Un cocktail de noix franchement momolles (Pistaches, cajoux, amandes, Caneberge…)

*Accueil : 2,8/3.
Accueil attentif et chaleureux. On nous a conduit au bar en nous expliquant que l’attente serait très courte. Mauvaise surprise il y a peu de tabourets mais le barman s’est chargé d’en trouver un pour Candice. Quelques minutes plus tard on nous conduit à notre table. Dommage on avait fini par apprendre de nouveaux cocktails avec le barman.

*Esthétique : 2/3.
Un bar monumental original (en résine ? vérification faite il est en marbre mais on n’en pas l’impression)… pour une minuscule pièce ! (à peine 8 tables!!!) On est dans un environnement moderne épuré, vaguement inspiré des années 70. La musique est lounge et assez sympa. Pour un nouveau lieu à Paris on s’attendait à quelque chose de plus extraordinaire. On n’a pas été fans des murs enbois incrustés de bijoux cristal signés Lalique (tout de même !) qui ressemblent à d’affreux morceaux de plastique.
Dernière critique : il y a un effort à faire question esthétique des hôtesses, sanglées dans d’affreuses robes sacs (un vulgaire bout de tissu floral retenu par une large ceinture en cuir. La pub Obao et son kimono n’aurait pas fait mieux…).

*Clientèle : 1,5/3.
Variée, largement étrangère.

*Toilettes : 1,8/3.
Design sobre. Un choix curieux de vasques asymétriques qui nous a divisés lors de l’appréciation. Un rose girly pour le mur des dames. Les serviettes en tissu sont bienvenues. On regrette l’absence de fleur et surtout de produits de soin.

*Service : 1,8/3.
Trop juste ce qu’il faut. On est au calme mais on peut se sentir oublié…

Infos pratiques: Adresse : 251 rue St Honoré, 75001 Paris. Tel : +33 01 70 98 78 88. Le bar baptisé « Le 8 » est ouvert tous les jours de 11h à 2h. Métro : Tuileries Madeleine ou Concorde. Email : http://www.mandarinoriental.fr/paris

 Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Un producteur à découvrir !

Les vacances sont terminées et nous reprenons du service !

Pour cette rentrée, nous avons choisi, en guise de mise en bouche, de vous inviter à découvrir un producteur champenois que nous avons déniché cet été : Pascal Redon.

L’homme « sévit » à Trépail, non loin de Reims. Au travers de son exploitation familiale, il propose bruts (base Chardonnay) et rosés (Chardonnay, pinot noir et d’admirables goûts fruités en bouche) d’une gamme et d’une finesse quasi exceptionnelles. Ses prix sont très abordables (13,90€ la bouteille de brut et 15,90€ celle de rosé), ce qui ne gâche rien en période de rentrée !

Bonne rentrée à tous

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le Crillon, vraie déception

L’Hôtel trône en bonne place, celle de la très célèbre Concorde. On attend un must de l’élégance et du chic à la parisienne à cette adresse prestigieuse…

Note : 11/20
Champagne : Pommery Brut Royal
Prix : 33 euros la coupe

Et on en a pensé quoi ?

A priori, nous nous pourléchions à l’avance les babines à l’idée de nous rendre dans ce haut lieu du luxe. Pensez-donc un 5 étoiles, ultra côté et incontournable… Hélàs, nous sommes allés de déception en déception. A croire qu’il suffit de jouir d’un emplacement idéal dans Paris et de deux ou trois stars américaines en goguette pour se faire une bonne réputation.

Le voyage champagnesque du jour se déroule moyennement dès notre arrivée. C’est à peine si l’on s’occupe de nous et il faut insister pour qu’on nous mène jusque vers le bar… Une fois, l’épreuve passée -et après avoir longé un long couloir très (trop?) éclairé-, nous parvenons enfin dans le saint des saints… ultra bondé !

Une hôtesse nous invite à patienter dans le hall sur de confortables sofas rouge… plongés dans la pénombre. A notre demande d’obtenir un peu de lumière dans cet endroit « souterrain », un serveur nous répond : « Je ne vais pas soulever la moquette sous laquelle est coincé l’interrupteur pour allumer la lampe! »… Classe! Et décidément indigne d’un tel établissement. Notre courroux nous pousse à partir loin de ce lieu bien peu chaleureux… où on veille in extremis au grain ! Tout de même… Car une personne nous rattrappe et nous invite finalement à rejoindre le jardin d’hiver. Soit ! Ce sera donc cette « pièce » que nous noterons bon gré mal gré…

*Champagne : 2/3. Un classique. Nous aurions certes préféré une cuvée Louise… Mais bon, on se contente donc d’un breuvage dont on apprécie la finesse des bulles et la légèreté en bouche. Sans plus. A noter que dans un très bon supermarché, la seule bouteille de 75cl est à 24,5 euros. Nous, c’est à 33 euros que nous dégustons UNE COUPE de ce « nectar »…

*Accompagnement : 1,5/3. Un peu cher payé certes pour deux amandes grillées qui se battent en duel…

*Accueil : 1/3. Est-il vraiment nécessaire d’ajouter un quelconque commentaire à ce que nous avons écrit ci dessus… Entre un portier qui ne vous salue pas, une hôtesse qui pêche à la lune et un serveur méprisant, on a juste envie de dire Gloups!

*Esthétique : 2/3. Décor somptueux composé de marbres, de miroirs et de lustres en cristal, s’ouvrant sur la place de la Concorde. Le jardin d’hiver est riche d’immenses sofas vermillon et d’une lumière tamisée agréable. On aurait toutefois apprécié que les coussins soient retapés juste avant que nous nous y asseyons… Question fond sonore, aucun souvenir! Preuve que ce ne devait être ni le dernier hit à la mode, ni un bon vieux classique du rock !

*Clientèle : 2/3. Que ceux qui détestent la starlette américaine encline à bien se faire remarquer par tout le monde fuient à grandes enjambées ! Les autres apprécieront un public hétéroclite et cosmopolite.

*Toilettes : 1/3. Très impersonnelles et très peu soignées ! On aurait aimé une composition florale par-ci et un déodorant par-là…

*Service : 1,5/3 L’aimable maître d’hôtel qui a rattrapé le coup avec nous au départ, s’est révélé bien peu présent par la suite.

Infos pratiques: Adresse : 10, Place de la Concorde, 75008 Paris. Tel : +33 (0)1 44 71 15 01. Le bar est ouvert tous les jours de 09h00 à 22h00. L’après-midi, le thé est servi de 15h30 à 18h00. Métro :  Concorde. Email : http://crillon.concorde-hotels.fr

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires