Intercontinental Le Grand, une carte fournie mais un lieu qui ne convainc pas

Note : 10/20
Champagne : Ayala 2005
Prix : de 18 à 60 euros la coupe (et des demi-bouteilles)

 

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.45.09

On en a pensé quoi ?

Notre jugement est très mitigé avec des bons points et des … vraiment moins bons. La carte est riche, les prix accessibles, la verrière est belle et la décoration soignée mais au final cela manque de charme et le service est très, trop, approximatif.

Une adresse intéressante plus pour sa proximité de l’Opéra et  des grands magasins que pour ses qualités. Pour une fin d’après midi ou un moment cosy on préférera sans doute le Scribe, juste en face, qui n’est pas lui non plus exempt de reproches.

* Champagne : 2/3. Malheureusement les coupes n’arrivent pas assez frappées et sont renvoyées. Nous avons choisi l’Ayala 2005. Agréable en cette fin d’après midi : pas trop sec, agréable en bouche. La coupe est à 23 euros

Le choix, vaste alors que beaucoup de grands hotels ne proposent que 3 à 6 choix à la coupe, mérite d’être souligné. Le bar propose une carte du moment. Les prix sont contenus. Voici un aperçu : Nicolas Feuillate Brut Réserve (19 euros), Ruinart R (28), Moet & Chandon Grand Vitage 2002 (26), Veuve Clicot Rosé (25), Bollinger Rosé (27), Moet & Chandon Brut impérial (25), baron de Rotschild (21), Dom Pérignon 2003 (51). En demie bouteilles : Nicolas Feuillate (45), Roederer Brut (60), Billecart Salmon Rosé (70).

Capture d’écran 2013-04-16 à 15.44.59

* Accompagnement : 1,25/3. Quelques olives et des amandes. On a vu beaucoup mieux.

* Accueil : 0,75/3. Totalement… inexistant. Pas de portier et arrivé au bar, il faut chercher soi-même quelqu’un pour espérer être installé. Aucune chaleur.

* Esthétique : 2/3. Un style empire très typé qui peut déplaire mais que personnellement nous apprécions. Une grande verrière, une impression d’espace, sans doute très agréable l’été dans l’après midi mais qui le soir donne un côté hall. Conséquence : l’ambiance n’est en rien feutrée et les bruits résonnent. L’absence d’accueil a malheureusement renforcé l’impression générale d’être un peu perdu dans ce gigantisme si peu parisien. La décoration est soignée avec un bémol sur les immenses tapis un peu défraichis.

* Clientèle : 1,75/3. Très internationale, ce soir il y a un émir, des allemands et visiblement quelques part une Bar-Mitzvah.

* Toilettes : 1,25/3. Des toilettes sans charme décorées de marbre et dotées de produits hydratants. Mais les serviettes en papier, vraiment, ça ne passe pas !

* Service : 1,5/3. Du personnel gentil mais un service très approximatif. Passer deux fois devant un sous-verre tombé et bien visible sans le ramasser c’est étonnant pour un grand  hôtel.

 

Infos pratiques : un hôtel Intercontinental, 4 étoiles, à deux pas de Haussmann et de l’opéra, adresse 2 rue Scribe, 75009 Paris, Tel : +33(0)1.40.07.32.32. www.intercontinental.com. Métro Opéra.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s