Le mandarin oriental, recoin chic un peu toc

Trois ans de travaux, une immobilisation de la rue saint-Honoré… on attendait beaucoup de cet établissement.

Note : 13,65/20
Champagne : Ruinart blanc de blanc et Bollinger brut
Prix : de 22 à 38€ la coupe

Et on en a pensé quoi ?


Le dernier né des grands hotels Parisien est, habilement, situé entre la rue Royale et la rue Castiglione, en plein dans le quartier place Vendôme – St Honoré. Une sacrée concurrence pour le Costes quelques numéros plus loin. Après plusieurs essais infructueux au bar (et on a compris pourquoi quand on a vu la taille de ce bar boudoir !!!), nous voilà enfin installé sur une divine banquette pour explorer une sacrée carte de champagne (malheureusement très peu sont servis au verre et pas de demi-bouteille non plus). Le barman tient son lieu et s’occupe de sa clientèle, tout en régalant les yeux de ses cocktails.

On a finalement un sentiment assez mitigé. Chic et toc, l’atterrissage au bar est difficile car le lieu est petit et assez décevant après avoir traversé la moquette d’entrée litteralement étoilée et le lobby avec ses bouquets de glaieuls et de gigantesques hortensias blancs. Le personnel est globalement aimable, assez chaleureux et très serviable.


A noter : la seule boutique Dsquared Parisienne à ouvert dans le bâtiment de l’hôtel. Le restaurant le plus prestigieux du Mandarin Oriental est le sur-mesure de Thierry Marx (menu dégustation à partir de 145€). Le restaurant le Camélia également tenu par Thierry Marx n’a pas semblé trouver sa clientèle ce samedi soir.



*Champagne : 2,5/3
. Amplement mérité ! Les coupes sont sorties directement frappées du réfrigérateur et les bouteilles sont très fraiches. Après une petite déception de ne pouvoir découvrir le champagne (Inflorescence Cédric Bouchard, noir de noir, 22€) non disponible sur la carte, on a choisi la sécurité : un bollinger brut (22€) et un Ruinart blanc de blanc (29€).

*Accompagnement : 1,25/3.
Un peu décevant… Des olives vertes et noires. Un cocktail de noix franchement momolles (Pistaches, cajoux, amandes, Caneberge…)

*Accueil : 2,8/3.
Accueil attentif et chaleureux. On nous a conduit au bar en nous expliquant que l’attente serait très courte. Mauvaise surprise il y a peu de tabourets mais le barman s’est chargé d’en trouver un pour Candice. Quelques minutes plus tard on nous conduit à notre table. Dommage on avait fini par apprendre de nouveaux cocktails avec le barman.

*Esthétique : 2/3.
Un bar monumental original (en résine ? vérification faite il est en marbre mais on n’en pas l’impression)… pour une minuscule pièce ! (à peine 8 tables!!!) On est dans un environnement moderne épuré, vaguement inspiré des années 70. La musique est lounge et assez sympa. Pour un nouveau lieu à Paris on s’attendait à quelque chose de plus extraordinaire. On n’a pas été fans des murs enbois incrustés de bijoux cristal signés Lalique (tout de même !) qui ressemblent à d’affreux morceaux de plastique.
Dernière critique : il y a un effort à faire question esthétique des hôtesses, sanglées dans d’affreuses robes sacs (un vulgaire bout de tissu floral retenu par une large ceinture en cuir. La pub Obao et son kimono n’aurait pas fait mieux…).

*Clientèle : 1,5/3.
Variée, largement étrangère.

*Toilettes : 1,8/3.
Design sobre. Un choix curieux de vasques asymétriques qui nous a divisés lors de l’appréciation. Un rose girly pour le mur des dames. Les serviettes en tissu sont bienvenues. On regrette l’absence de fleur et surtout de produits de soin.

*Service : 1,8/3.
Trop juste ce qu’il faut. On est au calme mais on peut se sentir oublié…

Infos pratiques: Adresse : 251 rue St Honoré, 75001 Paris. Tel : +33 01 70 98 78 88. Le bar baptisé « Le 8 » est ouvert tous les jours de 11h à 2h. Métro : Tuileries Madeleine ou Concorde. Email : http://www.mandarinoriental.fr/paris

 Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Un producteur à découvrir !

Les vacances sont terminées et nous reprenons du service !

Pour cette rentrée, nous avons choisi, en guise de mise en bouche, de vous inviter à découvrir un producteur champenois que nous avons déniché cet été : Pascal Redon.

L’homme « sévit » à Trépail, non loin de Reims. Au travers de son exploitation familiale, il propose bruts (base Chardonnay) et rosés (Chardonnay, pinot noir et d’admirables goûts fruités en bouche) d’une gamme et d’une finesse quasi exceptionnelles. Ses prix sont très abordables (13,90€ la bouteille de brut et 15,90€ celle de rosé), ce qui ne gâche rien en période de rentrée !

Bonne rentrée à tous

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le Crillon, vraie déception

L’Hôtel trône en bonne place, celle de la très célèbre Concorde. On attend un must de l’élégance et du chic à la parisienne à cette adresse prestigieuse…

Note : 11/20
Champagne : Pommery Brut Royal
Prix : 33 euros la coupe

Et on en a pensé quoi ?

A priori, nous nous pourléchions à l’avance les babines à l’idée de nous rendre dans ce haut lieu du luxe. Pensez-donc un 5 étoiles, ultra côté et incontournable… Hélàs, nous sommes allés de déception en déception. A croire qu’il suffit de jouir d’un emplacement idéal dans Paris et de deux ou trois stars américaines en goguette pour se faire une bonne réputation.

Le voyage champagnesque du jour se déroule moyennement dès notre arrivée. C’est à peine si l’on s’occupe de nous et il faut insister pour qu’on nous mène jusque vers le bar… Une fois, l’épreuve passée -et après avoir longé un long couloir très (trop?) éclairé-, nous parvenons enfin dans le saint des saints… ultra bondé !

Une hôtesse nous invite à patienter dans le hall sur de confortables sofas rouge… plongés dans la pénombre. A notre demande d’obtenir un peu de lumière dans cet endroit « souterrain », un serveur nous répond : « Je ne vais pas soulever la moquette sous laquelle est coincé l’interrupteur pour allumer la lampe! »… Classe! Et décidément indigne d’un tel établissement. Notre courroux nous pousse à partir loin de ce lieu bien peu chaleureux… où on veille in extremis au grain ! Tout de même… Car une personne nous rattrappe et nous invite finalement à rejoindre le jardin d’hiver. Soit ! Ce sera donc cette « pièce » que nous noterons bon gré mal gré…

*Champagne : 2/3. Un classique. Nous aurions certes préféré une cuvée Louise… Mais bon, on se contente donc d’un breuvage dont on apprécie la finesse des bulles et la légèreté en bouche. Sans plus. A noter que dans un très bon supermarché, la seule bouteille de 75cl est à 24,5 euros. Nous, c’est à 33 euros que nous dégustons UNE COUPE de ce « nectar »…

*Accompagnement : 1,5/3. Un peu cher payé certes pour deux amandes grillées qui se battent en duel…

*Accueil : 1/3. Est-il vraiment nécessaire d’ajouter un quelconque commentaire à ce que nous avons écrit ci dessus… Entre un portier qui ne vous salue pas, une hôtesse qui pêche à la lune et un serveur méprisant, on a juste envie de dire Gloups!

*Esthétique : 2/3. Décor somptueux composé de marbres, de miroirs et de lustres en cristal, s’ouvrant sur la place de la Concorde. Le jardin d’hiver est riche d’immenses sofas vermillon et d’une lumière tamisée agréable. On aurait toutefois apprécié que les coussins soient retapés juste avant que nous nous y asseyons… Question fond sonore, aucun souvenir! Preuve que ce ne devait être ni le dernier hit à la mode, ni un bon vieux classique du rock !

*Clientèle : 2/3. Que ceux qui détestent la starlette américaine encline à bien se faire remarquer par tout le monde fuient à grandes enjambées ! Les autres apprécieront un public hétéroclite et cosmopolite.

*Toilettes : 1/3. Très impersonnelles et très peu soignées ! On aurait aimé une composition florale par-ci et un déodorant par-là…

*Service : 1,5/3 L’aimable maître d’hôtel qui a rattrapé le coup avec nous au départ, s’est révélé bien peu présent par la suite.

Infos pratiques: Adresse : 10, Place de la Concorde, 75008 Paris. Tel : +33 (0)1 44 71 15 01. Le bar est ouvert tous les jours de 09h00 à 22h00. L’après-midi, le thé est servi de 15h30 à 18h00. Métro :  Concorde. Email : http://crillon.concorde-hotels.fr

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Le Meurice, un délice !

Ancré près du Jardin des Tuileries, ce 5 étoiles désormais élevé au rang de Palace a amplement mérité ces honneurs.

Note : 17,2/20
Champagne : Roederer Brut Classique et Bollinger Special Cuvée
Prix : 24 euros la coupe


Et on en a pensé quoi ?

S’il y a bien un endroit élégant et idéalement situé près des Champs Elysées, c’est bien l’Hôtel Meurice. Dès l’arrivée sous les arcades qui font face au jardin des Tuileries, nous voilà sous le charme.
Passé le Hall baigné d’une lumière douce et agréable, on pénètre immédiatement dans un immense espace où se côtoient une partie du bar et quelques tables du Restaurant Le Dali. Le décor bien que très Louis XV n’entame pas notre envie de déguster une coupe bien fraîche.

Nos pas nous mènent vers l’un des confortables fauteuils du Bar 228, mais très vite à regret et parce qu’il y a foule, nous prenons place sur l’un des sofas en velours noir (so chic!) du lounge ouvert aux quatre vents mais néanmoins tout aussi charmant. Les maître d’hôtels se mettent en quatre pour accéder à nos désirs de bulles légères. Et ça on a plutôt apprécié. Cela change de certains de leurs confrères trop empesés et peu charmants !

*Champagne : 2,8/3. Amplement mérité ! Parce que d’une part quand vous le demandez frappé… il l’est assurément! Ensuite parce que Roederer brut classique et Bollinger Spécial Cuvée, choisis par nos soins, restent des valeurs très sûres. Ils sont élégants, frais et légers en bouche. Pas de grosses bulles vulgaires qui claquent en palais !!! Ces deux champagnes sont parfaits pour l’apéritif! A un prix très très compétitif.

*Accompagnement : 2/3. Du varié souvent réapprovisionné. Amandes, olives vertes, crème subtile à l’ail et feuilletés au fromage en bâtonnet faits maison. Très classe et délicieux

*Accueil : 2,8/3. Comme mentionné précédemment, on vous fait sentir presque comme chez vous dès votre arrivée. Pas de voix haut perché qui vous agresse ! On s’adresse à vous avec amabilité et douceur. Ça change!

*Esthétique : 2,5/3. Dans un décor très haussmanien et classique, l’Hôtel a eu bon goût de choisir un mobilier noir et blanc d’un chic fou. Au bar 228, ambiance cosy, cuir, façon fumoir british. Les deux lieux sont bercés par une musique jazzy très agréable jouée par un pianiste d’exception (souvent accompagné par un bassiste)

*Clientèle : 2,5/3. Du businessman qui vient décompresser dans cet endroit charmant, des Américaines raffinées qui s’échangent leurs derniers bons plans ou des couples trendy : on aime !

*Toilettes : 1,8/3. Très bruts, très marbres, très impersonnels! Il faut bien qu’il y ait quelque chose qui cloche ! Mais ils sont propres !!

*Service : 2,8/3. Irréprochable ! Avec en prime, un sommelier qui se rappellera à chacune de vos visites la façon dont vous aimez déguster votre champagne…

Infos pratiques: Adresse : 228 rue de Rivoli, 75001 Paris. Tel : +33 1 44 58 10 10. Le bar est ouvert tous les jours de 12h à 2h. Métro : Tuileries ou Concorde. Email : http://www.meuricehotel.fr

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Au Ritz, on reste sur sa faim !

Le Ritz fait partie des sept palaces parisiens au sens non officiel du terme, mais il ne dispose pas pour le moment de la Distinction Palace. Il est néanmoins répertorié dans de nombreux guides comme l’un des plus prestigieux hôtels au monde

Note : 11,5/20
Champagne : Moët et Chandon Brut impérial
Prix : 30 euros la coupe

Et on en a pensé quoi ?

Le Ritz… Le nom -autant que l’adresse (Place Vendôme)- laisse rêveur. Et ce n’est pas pour entre apercevoir le fantôme de Lady Diana que nous nous y rendons mais bien pour découvrir son fameux Bar Hemingway.
Las ! Une fois sur place, nous constatons qu’il faut en réalité arriver très très très tôt pour espérer investir l’un des dix tabourets de ce coquet lieu chargé d’histoire… D’autant qu’une fois que les personnes sont installées dessus, elles ont bien du mal à en redescendre. Armez-vous de patience !

Nous voilà donc obligé de nous replier sur Le Ritz Bar situé de l’autre côté du couloir.
Dans une ambiance feutrée et légèrement sombre, nous prenons place sur l’un des nombreux sofas en velours rouge. L’accueil est chaleureux discret. Un peu trop à notre goût… Notre déception de ne pas avoir pu pénétrer dans le Bar Hemingway est trop grande… et entame sérieusement l’objectivité de notre jugement. Dommage!

Les fans d’electro apprécieront les soirées electro pop organisées au Ritz Bar les vendredi et samedi de 22h à 02h…


*Champagne : 2,5/3. Qu’importe le lieu, pourvu qu’on ait l’ivresse ! Ou comment adapter un célèbre dicton. N’empêche, nos papilles sont vite rassurées. Il faut dire qu’on a choisi une valeur sûre en matière de bulles. Elles sont fines, raffinées et légères. Et surtout rehaussées d’un petit goût de poire (si, si!) très appréciable. Demandé frais, servi frais, dégusté avec plaisir. Du bonheur, rien que du bonheur
*Accompagnement :  0,5/3. C’est là que l’affaire se complique. Comment déguster un champagne avec de vulgaires chips et quelques amandes salées ? Quel cruel manque d’originalité ! Un Bar Balto, place de Clichy n’aurait pas fait pire…
*Accueil : 1/3. Comme dit précédemment, que vous soyez Rockefeller ou Tata Mirza, c’est pareil ! On vous regarde à peine… Gloups !
*Esthétique : 1/3. Il faut aimer le rouge et la pénombre pour véritablement apprécier ce lieu que d’aucun pourrait trouver extrêmement quelconque. On aurait aimé un p’tit bouquet de fleurs, une ambiance musicale un  peu moins vieillote, tendance années 30.
*Clientèle : 2,5/3. Classe ! Du Parisien chic, de l’Américain trendy et du Japonais raffiné en goguette. Et essentiellement masculin… Pas un bar pour les filles!
*Toilettes : 3/ 3. Certains vont trouver ça excessif… Il n’empêche le côté boudoir victorien qui fleure bon la rose a ses adeptes… dont nous ! Et en plus, c’est toujours propre!
* Service : 1/3. « Vous désirez prendre autre chose ? » Sans doute la phrase qu’on a le plus entendue… Certains penseront qu’on les poussent à la consommation… On serait tenté de dire : pas faux !

Infos pratiques: Adresse : 15 Place Vendôme (ou entrée directe au 31 rue Cambon pour le Ritz Bar), 75001 Paris. Tel : +33 1 43 16 33 65. Le Ritz bar est ouvert mardi, mercredi, jeudi de 19h30 à 2h, et vendredi et samedi de 18h30 jusqu’à 2h. Métro : Opéra. Email : http://www.ritzparis.com

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Perrier-Jouët à Monaco

C’est la maison Perrier-Jouët (filiale de Pernod-Ricard) qui a été choisie pour accompagner hors-d’œuvre et petits fours lors du mariage princier d’Albert de Monaco et Charlène Wittstock le samedi 2 juillet prochain.
« Les cuvées les plus prestigieuses de la Maison de Champagne accompagneront l’ensemble des réceptions de ces deux journées. Une cuvée personnalisée sera également servie en l’honneur de cet évènement historique. » indique le porte-parole de la maison d’Epernay.


Entre la marque et la principauté, une véritable histoire d’amour : la prestigieuse cuvée Belle époque accompagne en effet depuis des années les convives qui tournoient sur la piste de danse lors du fameux Bal de la Rose qui a traditionnellement lieu en mars.

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Le Plaza Athénée, le rendez-vous de la planète Montaigne

Un autre des 4 premiers palaces parisiens. Pas si mal mais on en aime tellement d’autres avant celui-ci.

Note : 13,5/20
Champagne : Duval-Leroy rosé
Prix : 26 euros la coupe

Et on en a pensé quoi ?

Une fois de plus, le bar du Georges V est complet et nous jetons notre dévolu sur le Plaza Athénée. L’endroit est toujours aussi joli. Par goût nous préférons nous installer dans la galerie des Gobelins (voir la photo) plutôt qu’au bar, un peu moins chaleureux mais il est vrai beaucoup plus « trendy ». A noter que le bar sert des cocktails tous plus originaux les uns que les autres  (on vous en parlerait bien, mais nous notre « truc » c’est les bulles et c’est le propos du blog).  La réputation du Plaza n’est plus à faire et nous apprécions le lieu.

Installés confortablement, on a passé une bonne soirée, enfermés dans notre bulle. Et justement mieux vaut être dans bulle, ne rien attendre du personnel trop rare et peu attentionné, et ne pas trop se préoccuper de la table de divas russes mélangeant allégrement thé, bière et… champagne (ou l’inverse).

*Champagne : 2/3 des bulles légères et subtiles qui laissent un goût frais en palais. A recommander particulièrement à ces dames…
*Accompagnement : 2/3 des soufflés, ce qui change un peu de l’ordinaire des palaces.
*Accueil : 2/3 accueillis par un personnel aimable, en mode grand hôtel chic mais un peu impersonnel, on nous a donné le choix entre le bar et la galerie des Gobelins.  L’humeur du jour nous a propulsés dans la galerie.
*Esthétique (décor, ameublement, luminaire, décoration florale..) : 1,5/3 difficile de donner une note d’ensemble tellement le bar et la galerie des Gobelins sont différents. Moderne flambeur pour le premier, classique empire pour le second. Tout est millimétré, agréable mais un peu sans âme.
*Clientèle : 1/3 c’est là que le bât blesse. Une clientèle internationale, très russe, parfois bruyante et vulgaire.
*Toilettes : 2,5/3 Un charmant boudoir qui sent la rose poudrée. Petit plus, une dame « charmante » vous tend une serviette pour vous sécher les mains… On frôle la grande classe!
*Service : 1,5/3 un service qui manque de présence tant en fréquence qu’en intensité.  Deuxième gros bémol du test.

Infos pratiques : Adresse 25 avenue Montaigne, 75008 Paris. Tel : +33 1 53 67 66  00. Réservation possible dans la galerie des Gobelins jusqu’à 15h. Le bar est ouvert jusqu’à 2h. Métro : Miromesnil. Email : http://www.plaza-athenee-paris.fr

Candice&Allen

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires