Le Bristol, un rendez-vous élyséen pas à la hauteur

L’un des huit premiers palaces français certes mais décevant.

Note : 12,3/20
Champagne : Moet et Chandon brut
Prix : 65 euros la demi bouteille

Et on en a pensé quoi ?

Un peu par hasard, nous venons fêter la distinction du jour du Bristol. Aujourd’hui quatre 5 étoiles parisiens viennent de se voir décerner le titre de palace. A deux pas de l’Elysée, le grand lobby clair s’ouvre à nos désirs de bulles vespérales ! Installés au bar sous l’œil bienveillant de Marie-Antoinette, nous regrettons immédiatement de ne pas avoir réservé une table dans le joli patio.

Accueillant régulièrement les chefs d’états et autres plénipotentiaires, l’hôtel affiche son assurance. Classique, un peu trop à notre goût, la décoration marque le pas face à la concurrence des derniers nés parisiens. Il est à l’image de ce quartier qui bouge si peu, peut être desservi par la proximité du château, de la place Beauvau et de ses pandores !

Un piano bar assorti à son chanteur un brin désuet assaille nos oreilles en manque de douceur…

*Champagne : 1,8/3 servi dans de belles flûtes en cristal taillé Baccarat, bon champagne qui manque singulièrement de fraîcheur malgré notre demande.
*Accompagnement : 2/3
subtil (fois gras toasté sur brochette, canapé à la crème d’échalote, olives vertes, assortiment de noix salées) mais chiche. Servi dans des timbales en argent.
*Accueil : 2/3 accueillis par un personnel aimable, nous avons pour une fois le choix des tables.
*Esthétique (décor, ameublement, luminaire, décoration florale..) : 1,5/3 trop classique et propret, limite vieillot avec un immense bar rond assis derrière ses colonnades. Flotte une odeur de cigare froid que ne couvrent pas les deux immenses mais uniques compositions florales (glaïeuls, anémones et lys).
*Clientèle : 1,5/3 Très calme, clientèle étrangère ou people has been
*Toilettes : 1,3/3 ambiance Inde et maharadjas chez les femmes avec presse internationale. L’homme est délaissé avec une décoration froide et une propreté laissant à désirer. On aurait apprécié de vraies fleurs coupées.
*Service : 2,2/3 un service prévenant, les coupes n’ont jamais été laissées vides

Infos pratiques : Adresse 112 rue du faubourg St Honoré, 75008 Paris. Tel : +33 1 53 43 43 00. Horaires du bar : jusqu’à 22h30. Métro : Miromesnil. Email : http://www.lebristolparis.com

Candice&Allen

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le Bristol, un rendez-vous élyséen pas à la hauteur

  1. Maaike dit :

    Je trouve que c’est une excellente idée. Bravo pour le concept. Et longue vie à ce blog.

  2. Valentin dit :

    Navré de ce commentaire…Je ne voudrais pas être méchant, mais ça commence mal, très mal pour un blog censé être spécialisé dans le champagne…

    J’arrive et je vois donc ce « post » en haut de page…

    Dire d’un « champagne » Moet et Chandon brut qu’il est « bon », c’est soit se moquer du monde, soit ne rien y connaître (voir les deux).
    Pire, ne pas remarquer que c’est un scandale si dans un palace tel que le Bristol, ils vous ont servi d’office du Moët brute… J’espère que ça ne fut pas le cas, et si ça n’est pas le cas, c’est que forcement, c’est votre choix et donc, un mauvais choix (le pire surement). Dans tous les cas, on aimerait bien le savoir…

    Le Moët, c’est un mousseux avec une étiquette. C’est un véritable enfer. N’importe quel spécialiste producteur de Reims ou d’Epernay vous le dira.

    Il y a d’ailleurs une boutade que j’aime souvent faire dans les bars qui ne servent que du Moët. Je demande :

    Quel Champagne me proposez-vous ?
    – Moët me répond le serveur.
    et c’est là que je retorque : j’ai dit du CHAMPAGNE.

    Je vous souhaite bonne chance pour ce Blog et j’espère ne pas vous avoir froissé, mais je ne peux pas laisser passer ça.

  3. Blogchampagne dit :

    Merci ! On est tenace !

    Candice&Allen

  4. Blogchampagne dit :

    Quant à être froissés, bien sûr que non ; porter la contradiction permet d’avancer !

    Valentin, on apprécie plus ou moins certains champagnes et tout cela est très subjectif. Le propos de notre blog est sans doute plus de s’intéresser à l’environnement général qu’à ce qu’il y a dans le verre. Le champagne est dans l’imaginaire collectif un vecteur de plaisir lié à une occasion. Nous jugeons donc un moment dans son ensemble.

    Pour répondre à votre question, la carte en demi-bouteille propose du Moet et du Laurent Perrier. La carte au verre ne mentionne aucune maison ce que nous avons d’ailleurs trouvé étonnant !

    Si vous voulez un bar à champagne exclusivement, testez le Radisson Blue, 117 rue Lauriston, proche du Trocadéro…

    Allen

  5. Arthur dit :

    A peine lancé, ce blog fait déjà parler. C’est bon signe!
    Le concept est rigo et sympa!
    Bravo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s